Affacturage : lancement d’un dispositif inédit de financement des commandes

Un nouveau mécanisme d’affacturage permet d’obtenir un financement dès la prise de commande, et non plus lors de l’émission de la facture. Il bénéficie de la garantie de l’État pour un montant maximum de 20 milliards d’euros.

Depuis la crise sanitaire, les mesures de soutien du gouvernement cherchent avant tout à réamorcer le financement des entreprises. Le fondement de cette démarche ? Le programme de prêts garantis par l’État (PGE), d’un montant maximal de 300 milliards d’euros dont 120 milliards ont déjà été mobilisés.

Pour compléter le PGE, les sociétés d’affacturage lancent une nouvelle solution destinée à soutenir les entreprises.
L’objectif de cette solution ? Permettre aux entreprises d’obtenir un financement dès la prise de commande, et non plus lors de l’émission de la facture. Avec ce nouveau dispositif, les sociétés d’affacturage cherchent à réamorcer rapidement en amont de l’émission de la facture, le financement du besoin en fonds de roulement, essentiellement pour les entreprises n’ayant pas bénéficié du PGE. À savoir que ce nouveau dispositif bénéficie de la garantie de l’État, selon les mêmes conditions que le PGE dans la limite d’un montant de 20 milliards d’euros.

Opérationnel depuis le 1er septembre, ce dispositif s’adresse à toutes les entreprises de tous les secteurs d’activité. Cependant sa mise en application est limitée dans le temps et s’arrêtera au 31 décembre 2020.


 Votre interlocuteur BDO est disponible pour répondre à vos éventuelles questions et vous conseiller, n’hésitez pas à le contacter directement ou via notre formulaire de contact ici.