• Diriger un établissement médico-social: quelles compétences clés pour réussir?

Diriger un établissement médico-social: quelles compétences clés pour réussir?

Les directeurs d’établissements et services sociaux ou médico-sociaux (ESSMS) doivent être armés de multiples aptitudes et compétences. Au quotidien, cette fonction stratégique demande d’être à la fois fédérateur et centré sur l’humain, tout en étant capable d’innovation et de rigueur. L’enjeu des dirigeants pour ces structures va consister à concilier une qualité de vie pour les personnes protégées, motiver les collaborateurs, dans un contexte où les ressources financières deviennent peau de chagrin et où les salaires ne sont pas très motivants. Se réinventer en quelque sorte et pourquoi pas sortir du cadre !

Un rôle fédérateur et centré sur l’humain

Le secteur médico-social a cette particularité de faire cohabiter, au sein d’un même établissement, différents métiers. Le projet d’établissement qu’ils élaborent et doivent faire vivre au quotidien est un outil indispensable au bon fonctionnement de la structure, tout comme la démarche d’amélioration de la qualité ou le CPOM. C’est en impliquant les différents métiers dans la rédaction et la mise en œuvre de ces outils que la direction pourra fédérer les équipes en instaurant un management bienveillant mais ferme.

Il est donc primordial pour les directeurs d’ESSMS d’avoir une connaissance solide de l’environnement médico-social, de la réglementation liée à la prise en charge et des problématiques rencontrées par le public accueilli. Il est donc nécessaire pour les candidats à la fonction de direction de disposer de compétences techniques pointues : connaissance de la réglementation du secteur, développement des relations avec les autorités de tutelles et les financeurs, gestion financière et ressources humaines.

Mais au-delà des fonctions régaliennes liées au métier, comment se réinventer ?

 

Innover : l’exemple du Centre La Gabrielle à Claye Souilly (77)

Faire preuve d’inventivité afin de trouver les solutions permettant de résoudre les problématiques quotidiennes et proposer des modalités d’accompagnement innovantes, c’est ce que fait au quotidien, Bernadette Grosyeux, directrice générale de la structure. Elle n’a pas hésité à faire rentrer « l’Art for All » dans ses établissements ! Résultats : des artistes en situation de handicap présentent chaque année leurs œuvres dans des expositions itinérantes Face to Face, une charte éthique européenne donnant un accès égal à l’éducation artistique et au marché public de l’art et de la culture pour les personnes en situation de handicap mental a vu le jour.  Plus récemment, elle a créé au cœur de la ville, un tiers lieu avec pour vocation l’inclusion numérique pour tous. Trois univers d’apprentissage ont été imaginés pour apprendre à mieux maîtriser les outils numériques utiles au quotidien, fabriquer des objets par le biais d’une imprimante 3D ou une découpeuse vinyle et explorer l’univers multimédia en découvrant la réalité virtuelle, l’univers de la photographie ou de la vidéo. Cet exemple nous incite à penser que faire de son métier une conviction, avoir de l’audace et faire des contraintes une opportunité sont sans doute les ingrédients de demain et que diriger un établissement médico-social ne se résume pas à une addition de compétences.