• Economie et élections législatives

    La confiance des dirigeants dans l’économie française chute après les élections législatives

Baromètre:

La confiance des dirigeants dans l’économie française chute après les élections législatives

20/07/22

Parmi les enseignements de cette vague de juin, la 5ème de l’année 2022 :

  • Si la confiance des dirigeants à l’égard de leur entreprise pour les 6 prochains mois reste importante et stable (80%), en revanche, le niveau de confiance concernant l’économie française baisse significativement par rapport au mois dernier (37%, -13 pts). Une chute qui s’explique en partie par l’inflation galopante depuis plusieurs semaines et surtout par les résultats des élections législatives, avec une absence de majorité absolue à l’assemblée nationale et donc une potentielle instabilité politique qui s’annonce.

 

  • Cette baisse de confiance se traduit également dans les intentions d’embauche, qui repartent légèrement à la baisse : 16% des dirigeants envisagent de recruter dans les 6 prochains mois (-2 points).

 

  • La confiance dans l’économie mondiale reste à un niveau toujours très bas (34%, - 3 pts) dans un contexte de tensions internationales, avec l’enlisement du conflit russo-ukrainien et une inflation mondiale toujours plus forte. Malgré tout, l’intention des entreprises de développer leur activité à l’international augmente légèrement (20%, +2 pts). La dynamique la plus forte est une nouvelle fois enregistrée dans le secteur de l’industrie (32%).

 

  • Sans surprise, l’inflation accroît son avance en tête des faits marquants des 12 prochains pour les deux tiers des entreprises (+10 pts).

 

  • La mise en place d’actions sociales continue de progresser : 95% des dirigeants interrogées déclarent avoir mis en place au moins une action (sociale, environnementale…) au sein de leur entreprise. À noter une hausse importante des élaborations ou des projets de chartes pour les pratiques responsables (74%, +9 pts) et pour la raison d’être des entreprises (62%, +11 pts), plus souvent dans les entreprises réalisant un CA de 100 millions ou plus.

 

Télécharger le communiqué de presse