Publication :

BDO présente les 10 tendances qui vont façonner le secteur de la tech en 2019

24 janvier 2019

Original content provided by BDO Mexico

En 2018, les entreprises américaines de la tech ont été au centre de l’attention tant aux États-Unis que dans le reste du monde – sans compter les changements politiques, économiques et sociaux qui continuent de bouleverser le pays.

Le secteur est confronté à plusieurs problématiques cruciales, liées notamment à la multiplication des réglementations et à la mise en place de mesures de protection croissante des données personnelles. Dans ce contexte et pendant que se tient le Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas, comment les entreprises technologiques vont-elles continuer à croître durablement sans sacrifier leurs objectifs et ambitions ?

 

Tendance #1 Le développement de la 5G comme nouveau standard

En plus d’offrir des vitesses de téléchargement et de traitement plus élevées, la 5G devrait augmenter considérablement la connectivité, la productivité et le déploiement des dispositifs wifi. Même si de nombreuses entreprises de télécommunication en sont encore aux toutes premières phases d’expérimentation, la 5G va incontestablement devenir la norme de l’industrie. D’ici à 2025, la 5G devrait représenter un marché de 250 milliards d’euros.

 

Tendance #2Le renforcement des réglementations relatives à la protection des données personnelles

La mise en œuvre du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne l’an dernier a ouvert une nouvelle ère de réglementation et de protection des données personnelles. Facebook et Google, qui comptent parmi les plus grandes entreprises tech de la planète, pourraient être visées par des milliards de dollars d’amendes ; les autorités chargées de la protection de la vie privée seront en effet particulièrement enclines à réagir rapidement aux premières violations de données afin de créer des précédents.

 

Tendance #3Une protection accrue des consommateurs

Si les géants de l’internet devraient rester au cœur de l’actualité cette année, la plupart des entreprises « innovantes » seront elles aussi confrontées à des réglementations plus strictes pour protéger les consommateurs et prévenir toute dérive sur les marchés. Pour les autorités, le défi sera de mieux évaluer le rapport risques/bénéfices de ces innovations sans pour autant brider l’émergence de nouvelles technologies.

 

Tendance #4La blockchain devient une technologie (presque) indispensable

Si la blockchain a commencé à faire ses preuves (notamment avec les crypto-monnaies), 2019 verra une utilisation plus fréquente de cette technologie ainsi que l’apparition de solutions annexes comme la BaaS (blockchain-as-a-service). Le contexte est propice à cette innovation étant donné que la protection de la confidentialité des données, leur conservation en toute sécurité et la lutte contre les usurpations d’identité sont aujourd’hui devenues des priorités. Le marché de la blockchain devrait représenter 14 milliards d’euros d’ici à 2024.

 

Tendance #5La transformation digitale investit toute l’entreprise

En 2019, la transformation digitale ne sera plus l’apanage des services informatiques mais tous les départements de l’entreprise s’empareront de ce nouveau défi. De plus en plus de PDG, de directeurs marketing ou directeurs des opérations perçoivent l’intérêt de s’appuyer sur les nouvelles technologies pour moderniser leurs activités.

 

Tendance #6L’intelligence artificielle sera l’un des piliers de la cyber sécurité mais aussi l’arme des cybercriminels

Les préoccupations des cadres en matière de cyber sécurité grandissent à la faveur des nouvelles réglementations et d’une prise de conscience de l’impact potentiellement désastreux des cyber-attaques. Le paradoxe est que l’intelligence artificielle permettra aux entreprises de mieux contrer ces menaces en améliorant la détection des failles et leurs ripostes mais les cybercriminels mèneront en parallèle des attaques de plus en plus sophistiquées grâce à cette technologie.

 

Tendance #7Des efforts pour remédier au déficit de talents dans la tech

La robotisation a certes déjà remplacé un certain nombre de tâches répétitives à faible valeur ajoutée mais l’intelligence artificielle est aussi synonyme d’opportunités pour tous les salariés souhaitant acquérir de nouvelles compétences. Pour combler le manque de talents, les entreprises de la tech multiplient les initiatives : création de programmes de formation destinés aux employés (actuels et futurs), signature de partenariats avec des écoles, des associations et parfois l’État.

 

Tendance #8Des inquiétudes persistantes sur l’économie chinoise

À court terme, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pourraient avoir des répercussions négatives sur les valeurs tech sur les marchés financiers (plongeon d’Apple à Wall Street au début de l’année 2019) et sur les échanges commerciaux en général. À long terme, si Donald Trump et Xi Jinping ne parviennent pas à se mettre d’accord sur les termes d’une trêve et qu’ils continuent de mettre en œuvre des mesures de rétorsion réciproque, l’impact sur la croissance mondiale s’aggravera (-0,5% de croissance d’ici 2020 d’après le FMI). « Dans le contexte des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, le marché européen pourrait bien tirer son épingle du jeu en offrant aux investisseurs chinois d’avantage d’ouverture et de stabilité. » commente Eric PICARLE, associé BDO.

 

Tendance #9La responsabilité sociale des entreprises renforcée

Injustice, inégalité des sexes, lutte contre la pauvreté, crises humanitaires et réforme de l’immigration… En 2019, l’accent sera mis sur le bien commun et la responsabilité sociale des entreprises. À mesure qu’elles prennent conscience de leur impact sur la société, les entreprises de la tech pourront mobiliser leurs innovations pour relever les défis de demain.

 

Tendance #10Vers une nouvelle forme de collaboration avec la « co-opétition »

L’esprit de compétition guide depuis longtemps le modèle des entreprises de la tech mais une nouvelle tendance est apparue ces dernières années : la « co-opétition ». Des entreprises concurrentes collaborent dans l’espoir d’obtenir des résultats mutuellement bénéfiques. Cette pratique devient de plus en plus courante avec l’émergence de partenariats visant à résoudre les défis mondiaux, améliorer l'expérience client (UX) et répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

 

« La grande majorité des entreprises européennes a conscience que les investissements technologiques vont être amenés à croitre de façon considérables dans les 5 à 10 prochaines années. Mais elles sont encore trop nombreuses à considérer ces investissements technologiques comme des mesures essentiellement défensives, notamment en matière de cyber sécurité et d’infrastructures IT. 

La stratégie technologique ne peut plus être pensée « après-coup » et les structures qui développent leurs compétences et leur culture « tech » sont les mieux placées pour démontrer la valeur de ces investissements. » conclut Eric PICARLE, associé BDO.