• Quelles perspectives pour les marchés automobiles - Octobre 2022
Étude:

Quelles perspectives pour les marchés automobiles - Octobre 2022

03/11/22

Les marchés français automobiles du neuf s’acheminent en 2022 vers leur 3ème année consécutive à très bas niveau. Y a-t-il des facteurs permettant d’espérer mieux en 2023 ?

La crise Covid avait provoqué en 2020 une crise d’offre (fermeture des concessions, chute de la délivrance de permis de conduire) qui s’est poursuivie depuis avec des pénuries de composants électroniques et des difficultés logistiques. Cette crise avait fortement limité le rebond des marchés en 2021 et les fera de nouveau chuter en 2022 : de l’ordre de -8% en voitures particulières et -18% en véhicules utilitaires légers.

Ces difficultés devraient s’estomper mais le retour à la normale n’est pas pour 2023. Les problématiques énergétiques (disponibilités, prix) risquent par ailleurs de provoquer des arrêts dans certaines usines de la filière.

Parallèlement, la demande, jusqu’alors à bon niveau, est en ralentissement. L’envolée des prix des véhicules neufs (près de 7% sur 9 mois 2022) fait chuter les intentions d’achats, tout particulièrement celles des ménages. Le pouvoir d’achat du revenu moyen par ménage sera en recul cette année et l’an prochain, ce qui n’augure pas d’une année 2023 porteuse en nouvelles commandes de voitures.

Les initiatives de financement social ne changeront pas la donne : même avec un bonus écologique réhaussé et des mensualités LOA limitées et en partie subventionnées, le reste à charge demeurera encore trop important pour les ménages modestes. La flambée des prix des carburants peut inciter des acheteurs aisés à basculer vers des motorisations alternatives, mais le marché dynamique du moment est bien celui des boitiers de conversion à l’éthanol.

Si l’offre le permet, les marchés de 2023 pourraient néanmoins rebondir grâce à la livraison d’une partie du portefeuille très conséquent accumulé depuis fin 2021 chez les constructeurs. L’incertitude porte néanmoins sur la volumétrie de ces livraisons rendues possibles par la relative détente des difficultés d’approvisionnements.

La 3ème session annuelle de l’Observatoire Mobilités et Véhicules Légers de BDO Advisory s’est tenue en octobre. Vous avez un besoin d’analyses ou de perspectives chiffrées des marchés automobiles, voitures et utilitaires ? n’hésitez pas à nous contacter.

 

Béatrice Plat, Directrice associée