• Rapport sur les transactions en PTP
Rapport :

Rapport sur les transactions en PTP

14/12/22

L'intérêt des investisseurs en capital privé pour les entreprises publiques s'est accru ces dernières années. Le public to private ("PTP") n'est pas nouveau et existe depuis de nombreuses années avec des vagues de niveaux d'activité.

En 2019, près de la moitié des prises de contrôle étaient des opérations de PTP, ce qui representait un niveau record. Cette tendance s'est poursuivie en 2020, bien qu'à des niveaux d'activité plus faibles, car la crise de COVID-19 a eu un effet modérateur sur les rachats et les fusions-acquisitions en général. La perte de terrain initiale causée par la crise sanitaire a rapidement été rattrapée, ce qui a conduit à une croissance de l'activité du marché en 2021 avec, pour la première fois, plus de PTP en 2021 que d'OPA menées par des négociants, alors que le prix des actions baissait.

Alors que l'année 2022 a vu un renversement de la tendance, avec plus de prises de contrôle par négociation que de PTP, nous nous attendons à un regain d'intérêt de la part des investisseurs privés, car les valeurs du marché des capitaux continuent de chuter et la liquidité reste faible.

Nous avons entrepris des recherches approfondies sur les transactions PTP et publié un rapport sur les tendances et les moteurs, en fournissant des informations issues de diverses interviews avec des professionnels du capital-investissement et des experts du secteur, sur le fonctionnement de ces transactions et sur notre expérience des transactions.

Lire le rapport