Recrudescence des tentatives d’escroqueries : comment se prémunir ?

Recrudescence des tentatives d’escroqueries : comment se prémunir ?

La DGFIP invite les entreprises qui reçoivent des demandes faisant référence à des articles du Code général des impôts, à être particlièrement vigilantes. Des demandes par courriels ou courriers parfois accompagnées de faux formulaires en pièce jointe et de fausses signatures, usurpent l’identité et les adresses électroniques de la DGFiP et visent particulièrement les entreprises. Ces pratiques frauduleuses ne se limitent pas à l'administration fiscale mais elles touchent d'autres secteurs comme les banques, les assurances, ou encore les distributeurs d'énergie.

En cas de doute, la DGFIP recommande aux entreprises de ne pas répondre à ces messages s'ils ne proviennent pas de l'adresse électronique du service des impôts des entreprises (SIE) dont elles dépendent et dont les coordonnées figurent sur ses avis d’impôt.

Enfin, la DGFIP donne quelques conseils pour se prémunir des tentatives d’arnaques :

  • rompre la chaîne des échanges : la procédure du contre-appel est toujours efficace, en contactant l'interlocuteur habituel avec les coordonnées déjà connues ;
  • ne pas céder à la pression et à l'urgence invoquée ;
  • bloquer les coordonnées bancaires frauduleuses ;
  • identifier les paiements déjà réalisés, à venir ou en instance, pour effectuer les rejets et blocages nécessaires ;
  • instaurer des procédures de vérification complémentaires (pour les paiements internationaux notamment) ;
  • diffuser les alertes transmises par les fournisseurs ;
  • ne pas divulguer à l'extérieur des informations sur l'organisation de l'entreprise.

 Source : communiqué de presse n° 449 du 8 décembre 2020